Déprogrammer nos empêcheurs

Déprogrammer nos empêcheurs

J’entame un cycle de réflexions sur nos « empêcheurs ». Ce qui nous empêche de nous accomplir. Le premier, c’est la routine. Sortir de la routine est un inconfort. Parfois même c’est un stress. Cela nous rapproche de l’inconnu, d’une part qu’on estime angoissante de la vie. Et pourtant, toute nouvelle chose apprise nous a fait sortir de l’inconfort. Souvenez-vous ! Le vélo. Cette angoisse de retirer les « petites roues » qui nous maintenaient artificiellement en équilibre. Et puis un jour, fierté et jubilation de rouler « sans béquilles » (bon après deux trois gadins mémorables, j’en conviens. Moi c’était le fossé rempli d’orties…). Nous avons connu l’excitation de repousser les barrières, de découvrir, d’essayer, de changer. Alors pourquoi avons-nous, dans certains compartiments de nos vies, adopté la routine ?

 

Regardez quelle partie de votre vie a moins de saveur à cause de la routine ? La cuisine, les relations sociales, votre vie sexuelle, votre job, votre vie de couple, votre engagement sociétal, votre regard sur la nature, votre playlist, votre parcours de gym ? Donc, comme je suis ici pour aider à avoir une vie fabuleuse (et épanouie), je vais vous donner quelques clés pour sortir de la routine avec joie et sans sentiment de « danger » :

1°) Nos routines ont toutes un « allié ».

Et c’est l’allié de la routine qu’il faut débusquer. C’est l’ombre de la routine, son agent secret. C’est lui le vrai saboteur. La routine n’est que la conséquence. Alors voici une liste de quelques saboteurs : le confort (c’est plus facile comme cela), la peur de l’inconnu (je sais ce que j’ai, je ne sais pas ce que je vais trouver), la suractivité (elle nous fait rentrer dans des « protocoles automatiques » et passer de l’artisan-poète de notre vie à un taylorisme forcené. Faut qu’a roule ma p’tite dame !), la faible estime de soi, etc. Pour chacune de vos routines, trouvez son allié. Prenez une feuille et faites un tableau.

2°) Nos routines ont toute un anti-dote. C’est cela la bonne nouvelle du jour. Mais cette voie est réellement créative. Nous devons inventer l’antidote pour chaque routine. Et la réponse est différente selon chacun. Prenons par exemple la routine sexuelle, véritable tue-l’amour du couple. Quels sont ses alliés ? La fatigue, la peur d’être jugé, la peur de lâcher-prise, la peur d’aller contacter ses pulsions, la honte, le manque de temps, la perte de l’amour, l’efficacité (ça marche bien comme ça…) ? Alors cherchons l’antidote ! Allo la fée, passe-moi la fiole ! Hop antidote. L’antidote est une émotion positive. Il faut trouver l’émotion positive qui va briser l’allié : par exemple, si vous avez perdu l’amour du début, concentrez-vous sur la joie. Faites quelque chose de joyeux, de jubilatoire, de drôle. Pour le manque de temps, moi j’ai un anti-dote magique : le sentiment d’urgence (le même truc que lorsque vous apprenez que vous allez mourir dans 10 jours). L’urgence de faire, de bouffer la vie, parce que demain y a quelqu’un qui va éteindre la lumière…

3°) La routine est une arme pour votre réussite ! Déplacez simplement la routine d’endroit. On sait qu’il faut à peu près 40 jours pour ancrer une nouvelle pratique dans la routine. Donc, remplacez une routine improductive par une routine productive ! Vous avez l’habitude de partir en crash le matin, sans petit déjeuner, sans profiter d’être vivant, sans faire quelque chose pour vous ? Levez-vous une heure plus tôt, tous les jours. Au début c’est dur (trouvez l’émotion positive. Pour moi c’est la joie. J’adore le matin quand tout le monde dort). Et faites quelque chose de régulier, tous les jours à la même heure, qui compte vraiment pour vous (sport, écriture, l’amour, méditer, lire…). Cela devient une habitude constructive qui vous mène au succès. Faites cela pour toutes vos routines handicapantes. Vous verrez, c’est décapant et diablement efficace.

 

Passez à l’action ! Prenez une feuille et faites 3 colonnes : 1ère = mes routines, 2ème = un allié néfaste par routine et en face l’antidote pour chaque allié, 3ème = la nouvelle routine productive. Installez le programme et tenez 40 jours. Vous venez de chasser de mauvaises routines par de bonnes habitudes ! Bravo, vous êtes fabuleux. Le bonus du jour est que vous pouvez utiliser cette méthode pour tous vos schémas de répétition néfastes. C’est inspiré des TCC (Thérapies Cognitives et Comportementales) ou vulgairement la technique des 3 colonnes : 1) comportement déviant, 2) émotion inappropriée –> émotion normale souhaitée, 3) nouveau comportement.

 

Allez, 40 jours, c’est pô long ! Le 14 juillet, j’attends un feu d’artifices de témoignages 😉

 

Bonne fabuleuse journée ! Votre Captain-coach François »

Comments (1)

  1. Counting calories or points does become an obsession but it keeps me acnoectablu. If I don’t count, I cheat and eat! I really do try to stick to it, I believe in just trying to live a healthy lifestyle the best I can.

Post a Comment